II

by Reviens

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Deuxième album du groupe de Punk-Rock REVIENS
    Second album of the French Punk-Rock band REVIENS

    Includes unlimited streaming of II via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

      €10 EUR or more 

     

1.
2.
02:47
3.
4.
5.
03:15
6.
7.
03:09
8.
02:43
9.
10.
11.
12.
04:08
13.
14.

credits

released October 20, 2016

tags

license

all rights reserved

about

Reviens Nancy, France

Reviens: Groupe de Punk Rock de Nancy, emprunt de misérabilisme et de cynisme profond.
"Reviens!"tel le cri d'un schizophrène à sa seconde personnalité quand elle est la seule à pouvoir le sortir de son quotidien triste et dévorant.
"Reviens!" tel le cri d'une gamine qui voit son père s'enfouir dans toute sa lâcheté
"Reviens!" tel le cri d'un ivrogne à sa sobriété.

Reviens est sans issue!
... more

contact / help

Contact Reviens

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Rêves de gosses
Rêves de gosses
Des rêves de gosses de bon matin, en pyjama d'vant mon café. La rêverie, les yeux ouverts, sans mégots froids dans le cendrier. Et il faudra de la volonté pour bien faire le partage, le réel est sans importance, je me fous bien de ton âge. Raconte-moi donc tous tes fantasmes sans cacher tes regrets, on ira où tu veux, le monde t'as déjà oublié. Et dans le brouillard silencieux, j'invente de fabuleuses histoires, comme on agrémente nos trajets, libres et poètes mais jamais en retard. Qui se vengera de l'autre ?
Track Name: Uniforme
Uniforme
La division asservira les plus précaires, elle les rend contrôlables. Les populismes entretiendront la poudrière, l'horreur arrivera. Aseptisons les aspirations prolétaires, ils feront fi de leur état. Accordez-moi tout le respect et le prestige de l'uniforme, la guerre inspirera vos craintes, vous vous vautrerez dans le dogme, n'est légitime que la survie, la mort de l'autre à sa logique. Le ciel ne sauvera personne ! Vos dieux sont morts, comme vos chimères, oui mais l'horreur arrivera. Dans chaque port, sur chaque terre, ils ne s'en sortiront pas.
Track Name: Entre l'enfer et la raison
Entre l'enfer et la raison
Tes espoirs ternissent sous les assauts du quotidien, tes mains tremblent et transpirent, l'apocalypse est pour demain. Écoute le monde mécanique, sa plus belle sauvagerie, l'humanisme est peu de chose. Face au logique et au bon sens, meurtre et science font bon ménage, ils se nourrissent l'un de l'autre. Laisse le courant t'emporter, la raison est marécage, les désirs s'écouler, il n'y a plus de grand partage, laisse le bon temps couler, les passions sont agréables, la volonté neutralisée. L'idéalisme est un rempart, la politique un garde-fou face aux tentations guerrières. On s'attachera à nos souvenirs quand raisonnait l'ordre de choisir entre l'enfer et la raison.
Track Name: Clope sur clope
Clope sur clope
Clope sur clope, dans ma voiture, le temps s'écrit, pourvu que ça dure.
Faire des promesses, qu'on ne tiendra pas.On s'écrira à l’hôpital
Et on pleurera ce gâchis
Le temps perdu à tout jamais
Les traumatismes et les erreurs
Que l'on s'efforce d'oublier
Et les gens meurent
On fait le deuil
Dans le silence
Sans rien partager

Alors on prend de l'âge
Et on regarde nos pompes
L'avenir c'est demain
Et le passé me fait honte

Je tuerai mon père, car il a été faible
Je ne serai jamais qu'un enfant puisque je ne crois plus en rien
J'ai peur qu'on me touche, je n'veux pas qu'on m'regarde
Nourris-moi d'illusions, ne me parle pas de toi
J'ai pris de l'âge et je comprends Rien n'est écrit, rien n'est parfait
J'ai pris de l'âge et je comprends, ma langue saigne donc je me tais
Et les gens meurent, on fait le deuil, dans le silence, sans rien partager
Alors on prend de l'âge, et on regarde nos pompes, l'avenir c'est demain, et le passé me fait honte
Track Name: Cent ans
100 ans
Cent ans de décadence, et la pression sociale augmente tellement. Que le désir se noie en elle, constamment. Nous n'avons appris que les joies du travail, la mort est consommable. Asservie à la peine pour payer un loyer. Le bonheur a perdu sa valeur ajoutée. Assommé par la chaîne de productivité, à jamais, à jamais ! Bienvenue au royaume de l'horizon. Quatre-vingt-dix neuf pour cent à baver des actions. Si personne n'est en reste acclamons les patrons. À jamais, à jamais.
Track Name: Petit traité d'athéologie à l'usage des honnêtes gens
Petit traité d'athéologie
Au diable toutes vos idées et vos prophètes, leur vérité n'est pas la mienne !
Track Name: La foule
La foule
La foule s'étale et vomit, sur le pavé, abrutie par elle-même, elle rampe et crache sur tout ce qui est établi, pas de pitié, quand l'Homme s’éteint, elle se réveille. Remplie de vide la masse est précaire, cernée par l'acide, noyée par le fer. Mais les foules sont parfois éternelles, elles font trembler les piliers usés de l'histoire. L'instinct grégaire, les bergers sont seuls, la fièvre et la guerre, libèrent les peuples. Mais sans un peu de conscience, le collectif est singulier.
Track Name: Vautours partie 2
Vautours
Autour de moi, les vautours pillent les restes, et je reste coi. On trinquait à la peste, au choléra. Les mots ne veulent plus rien dire, atonie des formes et des signes, dans cette minorité du pire, seul le Moi peut rester digne. Les portes fermées pour stopper la mort, il n'y a plus de murs. De simples bourreaux, de simples victimes, plus d'Hommes providentiels, plus de communautés. Les forces productives ont perdu leur travail, le corps socialisé périra dans les flemmes. Le capital aura trahi ses promesses, la fin du monde tirera parti de la détresse.
Track Name: Cadavres et portraits
Cadavres et portraits
Attends avant de graver ton nom dans la pierre. Le temps efface les souvenirs et trahi la postérité. Vos légendes ne font pas l'histoire, elles ne l'imprègnent pas, brèves de comptoirs. Tant de cadavres et des portraits, dont plus personne ne parlera, 7 milliard de célébrité, et toi ? Laissez tomber les cadavres et les portraits
Track Name: Médiocrité
Médiocrité
J'assumerai pas mes sentiments, je me cache dans la misère, les philosophes sont des mourants, tout blanc sous la lumière, je voudrais être seul, je voudrais être moche, être complice, être aux commandes, être une merde et ne pas m'en faire, mais je m'acharne et je m'enterre, j'ai soi-disant tout ce qu'il faut, pendant que j'enfile des perles, baiser les gens sans sentiments, mon salut jusqu'au ciel. Entre l'amour et l'argent, la médiocrité gagne, j'y ai perdu tout mon jugement. Entre le sexe et le sang, la médiocrité gagne. On rit des autres, on rit de soi, on fusionne avec ce qu'il nous reste, des papiers remplis de remords, de toutes ces vaines querelles. Et les sourires se forcent, les regards se détournent, lève la tête et cherche du sens, cache toi derrière la violence.
Track Name: Le viel homme et la mer
Le vieil homme et la mer
Le vieil homme et la mer, pense qu'il faut couper au couteaux, ce brouillard sur nos villes, et le silence de nos hameaux, que de petits pas pour l'Homme, l'humanité ne bondit pas, on la conforte, on la conseille dans le cercle d'un même schéma. Le vieil homme et la mer.
Track Name: Tout finira à la bonne heure
Tout finira à la bonne heure
Je m'étonne de mon influence, quand je demande une seconde chance, j'me tire tout en laissant la note, je m'attire des ennuis sans personne, les vices répondent et se répètent. Comment rester seul sans ma tête ? Mais on finira toujours bien par briser tout ce qu'on aime. (La) Rémission face aux emmerdes et la romance brûle aux oreilles, bien trop gâté bien trop nourrie, mais on s'efforce de s'affranchir. Mon âme restera avec toi, quand je me serai brûlé les doigts, on a jamais que ce qu'on mérite, j'te veux l'meilleur, je m'en vais au pire. Tu sais qu'je te hais comme un fou, de rage d'être à genou, toujours fier d'me faire contenir par ton bon sens avant de partir. On finira toujours par retomber sur nos pieds, bien des tempêtes agitent la mer, on se perd (mais) faut avancer. J'arrêterai pas d'être compliqué mais je te promets d'forcer le respect, car les malheurs doivent arriver, on construit sur des terres brûlées. Qui a besoin de s’égarer pour trouver sa valeur, moi la prochaine tempête m'aura, tout finira à la bonne heure.